A propos

Contracter une assurance automobile est obligatoire pour les véhicules terrestres à moteur d’abord pour que le conducteur puisse avoir une garantie en responsabilité civile ainsi qu’un dédommagement en cas de pertes matérielles suite à un accident. Voici quelques points à connaître sur l’assurance auto.Assurance au tiers ou assurance tous risques ?

La loi exige au moins une assurance de responsabilité civile ou assurance au tiers pour tout conducteur. Ce type d’assurance auto couvre les accidents provoqués par un conducteur à un tiers. En ce qui concerne l’assurance tous risques, la garantie couvre plus que les dommages aux tiers. On peut citer par exemple la garantie dommage collision, la garantie vol, la garantie bris de glace ou encore la garantie catastrophe naturelle. Bien évidemment, le montant de la prime d’assurance auto varie en fonction de la teneur de la garantie. Quoi qu’il en soit, le mieux est de souscrire une assurance tous risques qui vous couvrira au maximum.

Calcul de la prime d’assurance auto

La prime d’assurance auto se calcule en tenant compte de quelques critères à commencer par le type de voiture à assurer (l’assureur vérifiera la carte grise) ainsi que le conducteur (déclarez le ou les conducteurs du véhicule pour déterminer leur profil). Le périmètre de circulation de la voiture influe aussi sur le montant de la prime d’assurance auto, de même que l’endroit où vous garez votre voiture (garage ou rue publique). La fréquence de l’utilisation du véhicule est aussi un critère important pour le calcul du montant de la prime d’assurance. Toutefois, il se pourrait qu’au vu de vos critères, l’assureur refuse votre demande de souscription à une assurance auto.

Les documents nécessaires pour le contrat d’assurance auto

Pour souscrire un contrat d’assurance auto, vous devez présenter la carte grise du véhicule ou à défaut la facture d’achat ou le bon de commande. Ce document est une sorte de pièce d’identité du véhicule. Il faut aussi présenter votre permis de conduire et ceux des autres conducteurs du véhicule. L’assureur exige aussi un relevé d’information qui est une sorte d’historique des sinistres, que le conducteur a pu faire au cours des 24 derniers mois, ainsi que le coefficient de réduction-majoration. Tout conducteur du véhicule doit faire parvenir un relevé d’information.