Une formule assurance excès de vitesse : est-ce possible ?

L’assurance excès de vitesse proprement dite n’existe pas encore en France. Toutefois, vous pouvez souscrire une garantie spéciale pour les conducteurs malussés afin d’être protégé au mieux de vos excès de conduite.

Les excès de conduite et la souscription d’une assurance

Depuis l’instauration du système bonus-malus, les excès de vitesse entrent dans les délits routiers susceptibles de provoquer un retrait du permis, pendant une durée variable selon le dépassement. Même si vous n’êtes pas obligé dans l’immédiat d’informer votre assureur de ces infractions routières, vous êtes tenu par la loi de les déclarées lors de la reconduction du contrat ou d’une nouvelle souscription. Cette déclaration obligera votre garant de vous attribuer un malus, synonyme de cotisations annuelles supplémentaires. Passé un certain niveau de malus, vous aurez du mal à trouver une assurance qui accepte de vous couvrir. La raison est que plus votre malus est élevé, plus les assureurs vous considèrent comme conducteur à risque, donc vous imposent des montants élevés ou ne vous accorde même pas de contrat d’assurance automobile.

Les solutions possibles contre les excès de vitesse

La législation française sanctionne tout excès de vitesse d’une amende plus ou moins lourde suivant le dépassement relevé. Les sanctions les plus élevées sont notamment attribuées aux excès de vitesse de 50 km/h supérieurs à la limite autorisée avec une amende de 1500 euros, assortie d’une suspension de votre permis jusqu’à 3 ans et un retrait immédiat de 6 points. En France, aucun assureur ne dispose d’une formule de type assurance excès de vitesse qui vous garantit le remboursement de ces amendes, contrairement au Danemark notamment. Vous pouvez néanmoins contacter une compagnie d’assurance spécialisée pour les conducteurs trop malussés. Ces maisons à vocation particulière vous accordent une assurance auto à moindre coût comparé à celui des assureurs généralistes.

Les commentaires sont fermés.